En séance

Le changement, c’est comment ?

Quand un client vient en séance, il exprime généralement son problème sous la forme « je veux me débarrasser de… » ou « je veux changer cela ». Dans les deux cas, je sais deux choses : la personne qui est en face de moi a réfléchi à sa problématique et elle n’a pas trouvé la solution pour le résoudre, et c’est bien pour cela qu’elle vient me voir.


En quoi est-ce complexe de trouver une solution à ses propres problèmes ? Je distingue plusieurs raisons à cela : parfois, reconnaître le vrai problème conduit à penser que l’on n’est « pas normal », et on préfère l’enterrer et choisir un problème « de surface », plus acceptable pour soi-même.

Quand la recherche de solution n’amène pas à la solution mais devient le problème

Le plus souvent, c’est la solution choisie qui est le problème ! En effet, le problème d’origine, celui qui requiert un changement, s’amplifie par des interventions inappropriées que l’on pourrait désigner par l’expression « plus de la même chose ». On reste à l’intérieur du problème pour finalement ne pas atteindre le résultat voulu.

Voici un exemple très courant : un client estime qu’il a des kilos en trop et cette situation lui donne une mauvaise image de lui. Il a évidemment essayé un régime et pourquoi pas fait un peu de sport. Pourtant, alors que le résultat est totalement ou partiellement atteint, il retrouve son poids initial soit sans s’en rendre vraiment compte, soit à cause d’une baisse de motivation. Face à son image qu’il n’aime toujours pas, notre client va tenter un régime différent, plus drastique sans doute, et va peut-être faire encore plus de sport. C’est exactement comme cela que survient le fameux « yoyo » qui va redescendre et remonter à la figure du client avec, en cadeau, un grand sentiment de culpabilité face à l’échec.

La troisième raison qui transforme la solution en problème est quand on se fixe des objectifs utopiques. A mettre la barre trop haute, on rend impossible ce qui serait réalisable.

Changer le système plutôt que les comportements

Comment offrir à un client de nouvelles perspectives de changement, en dehors de ce qu’il a déjà essayé ? En ne cherchant pas la solution dans le système mis en place (ex : moins ou « mieux » de nourriture et plus de sport pour perdre du poids) mais en changeant le système lui-même pour trouver une solution qui écarte le risque qu’elle se transforme elle-même en problème.

Pour cela, je pars du principe qu’une réponse qui ne peut être exprimée suppose une question qui, elle non plus, ne peut être exprimée. Ainsi, en séance, je travaille avec vous pour trouver la bonne question à laquelle est logiquement rattachée la bonne réponse. Pour reprendre l’exemple de notre client qui veut perdre du poids pour avoir une meilleure image de lui, une question du type « Est-ce qu’améliorer l’image que vous avez de vous-même pourrait vous faire maigrir ? » renverse la problématique. La question – qui semble évidente quand on la connaît – n’était pas apparue dans la solution du client. Pour lui, améliorer l’image soi était le but de son régime, pas le moyen de le réussir. Avec la nouvelle question, c’est l’ensemble du système qui est pris en considération et le changement durable peut commencer. Il ne reste plus qu’à déterminer l’objectif en termes concrets et réalisables pratiquement, et dater la limite temporelle du processus de changement.

%d blogueurs aiment cette page :